L’importance d’un bon vermifuge pour chiot

La vermifugation est une habitude indispensable à prendre lorsqu’on adopte un chiot. En dépend en effet la santé de l’animal. Mais il existe d’autres raisons pour vermifuger votre compagnon à quatre pattes. Il est alors nécessaire de choisir le bon vermifuge et de l’administrer au moment le plus opportun.

Pourquoi vermifuger un chiot ?

Un animal de compagnie doit être vermifugé régulièrement pour le protéger des parasites internes. Ces parasites se nourrissent par exemple des nutriments présents dans les intestins. Ils peuvent également sucer le sang à travers les parois intestinales ou se nourrir de plasma directement dans les organes vitaux du chien. Cela peut alors entrainer de graves conséquences sur sa santé. Il est d’autant plus vital de recourir à un vermifuge chiot. En effet, le système immunitaire du chiot n’est pas encore assez robuste pour lutter contre ces attaques de vers.

C’est notamment le cas lors de la phase de sevrage durant laquelle le chiot ne puise plus ses anticorps dans le lait maternel. Il est alors plus vulnérable face aux agressions externes. Par ailleurs, administrer un vermifuge chien permet de protéger toute la famille. Sachez que certains parasites se transmettent également à l’homme. Certaines maladies parasitaires peuvent même entrainer la cécité, des troubles du système nerveux ou la détérioration des organes. La vermifugation permet alors de mettre tout le monde, humains comme animaux, à l’abri.

Quel vermifuge administrer et à quelle fréquence ?

Il faut savoir qu’il n’existe pas encore de vermifuge permettant de lutter contre tous les parasites simultanément. C’est pourquoi il est conseillé d’alterner les vermifuges dans le cadre d’un traitement préventif. La fréquence de vermifugation dépend quant à elle de l’âge de votre chien. Un chiot doit être vermifugé 15 jours après sa naissance. Le traitement est ensuite à répéter toutes les 2 semaines jusqu’à ses 2 mois. Entre 2 et 6 mois, un vermifuge est à administrer tous les mois. À partir de 6 mois, il faut appliquer le protocole pour chiens adultes.

En d’autres termes, après 6 mois, le vermifuge chien doit être donné tous les 3 mois. Cela dépend cependant de l’état de santé de l’animal et de son hygiène de vie. En effet, le meilleur moyen d’éloigner les parasites est de donner une alimentation saine à votre chien. Les céréales, les légumes et les sous-produits animaux sont par exemple indigestes pour les chiens. Ces aliments vont rester longtemps dans les intestins, créant ainsi un matériau propice au développement des vers intestinaux. Optez alors pour des croquettes riches en bonnes protéines animales. Si vous préparez vous-même la nourriture de vos animaux, privilégiez la cuisson à basse température afin de ne pas altérer les nutriments.

Des alternatives plus naturelles

Il existe plusieurs alternatives naturelles aux vermifuges classiques. Vous pouvez par exemple tester les graines de courge. Pour cela, broyez 5 à 6 graines et mélanger la poudre obtenue à la gamelle de votre chien. Cela est également possible avec de l’huile de pépin de courge, idéale pour une bonne hygiène intestinale. Répéter cette action pendant une semaine aide à lutter contre les vers intestinaux. La terre de diatomée permet, elle aussi, d’éliminer les parasites. Une cuillère à café par jour pendant 15 à 30 jours suffit amplement pour un chiot.

Cette dose est d’une cuillère à soupe par jour pour un chien de plus de 23kg. Il en est de même pour l’argile. Enfin, l’ail est reconnu depuis toujours comme étant un excellent vermifuge chien. Toxique pour les chiens à forte dose, il peut néanmoins être administré en petite quantité. En revanche, il est recommandé de ne pas dépasser 0,5% du poids de l’animal pour éviter tout risque d’intoxication. Cependant, certains parasites très résistants comme les giardias ou les coccidies doivent être traités avec des médicaments spécifiques. L’idéal reste donc de consulter un vétérinaire en cas de symptômes suspects.